Les métiers de la Tech' sont faiblement pourvus de femmes en France : on constate une stagnation, voire un recul avec une baisse de 6% de femmes diplômées dans la Tech' entre 2013 et 2017*. Qu'en pensent nos équipes e.Voyageurs SNCF ? Coup de projecteur sur des femmes et des hommes 100% Tech' à l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Rencontre avec Cyril Corre, Directeur de Factory IT4IT

Je suis convaincu que le monde de la tech’ ne peut plus exister sans les femmes, et de manière générale sans toutes nos diversités.

Portrait de Cyril

 

Journée Internationale des Droits des Femmes : effet de mode ou réelle prise de conscience ?

Je fais partie de ces premières générations qui n’ont jamais connu les discriminations pré-1965. Dans ma construction du monde, les femmes ont toujours eu le droit de travailler, d’avoir un compte en banque et de porter des pantalons sans demander d’autorisation. Ça a toujours été pour moi des chocs assez violent de retomber sur des articles ou des vidéos de l’époque autour de ces sujets. Le décalage est tellement fort qu’il est parfois surprenant de se rappeler que c’était il y a 55 ans seulement.

En même temps, regarder dans le rétroviseur c’est aussi salutaire pour comprendre d’où l’on vient, mesurer l’ampleur du changement et prendre ainsi conscience que ce changement culturel ne peut pas se faire sur une période courte. Aujourd’hui encore, malgré des avancés phénoménales sur ce sujet, nous devons faire face à des décalages culturels qui sont les ramifications profondes et coriaces d’un monde lointain, mais tenace. L’exemple marquant du concept de charge mentale(1) illustre parfaitement ces échos d’un passé encore en digestion.

Nous avons avancé à pas de géant ces 50 dernières années mais nous devons poursuivre le travail d’égalité en nous attaquant à la partie immergée et coriace que sont les biais cognitifs et culturels. Et c’est bien ce paradoxe que nous remet en perspective, chaque année, la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Comment cela se traduit-il dans ton quotidien ?

L’enjeu du recrutement dans nos équipes est celui de la diversité, sous toutes ses formes. Rassembler des profils, parcours et sensibilités hétérogènes, c’est la garantie d’équipes créatives, audacieuses, et performantes. Notre responsabilité sociétale nous invite à nous questionner sur la construction de collectifs à l’image de notre société : ces équipes, lorsqu’elles sont bien construites, sont redoutablement efficientes. Mais à Lille, où je travaille, nous faisons face à deux phénomènes qui rendent notre attractivité complexe : on fait de la « tech » et on fait de la « prod ».

Rappelons qu’il y a 27% de femmes en écoles d’ingénieurs(2) et que les jeunes diplômés qui sortent d’école en 2020 sont encore très majoritairement des hommes. Ils viennent conforter une tendance de marché : plus de 2/3 des ingénieurs sont des hommes.

Femme devant une assemblée

 

Ensuite, à Lille, nous travaillons en majorité sur des métiers de « prod », même si j’espère que la tendance va évoluer dans les prochaines années. Je ne dispose pas de statistiques précises sur ce métier, mais croyez-moi sur parole quand je vous dis que les femmes dans la prod sont encore moins nombreuses qu’en sortie d’école. Le challenge qui nous attend est donc complexe et important. 

Alors pour arriver à attirer de plus en plus de talents féminins dans nos effectifs, nous travaillons sur plusieurs aspects.

  • D’abord, en construisant un environnement de travail sain et agréable pour les femmes. Elles sont les premières ambassadrices d’e.Voyageurs Technologies : si elles se sentent bien, elles auront naturellement tendance à en parler autour d’elles et à faire venir leur futures collègues.

  • Ensuite, en les mettant en avant dans nos prises de paroles dans les écoles, les forums ou les conférences pour casser les préjugés qui existent encore. Plus que tous les mots du monde, c’est par l’exemple que vient la meilleure des inspirations. Notre Leader e.Voyageurs Technologies, Valérie Chemla, est une femme : cela passe un message fort, à la fois en interne car il n’y a plus de plafond de verre dans nos métiers de l’IT, et en externe pour illustrer la modernité de notre structure.

  • Pour finir, cette année, nous allons essayer de travailler avec des associations locales pour inciter les femmes dès le collège et le lycée à s’intéresser à la filière ingénieure. Nous devons prendre notre part du travail pour arriver à faire remonter cette statistique de 27% de femme en école d’ingénieur, trop longtemps restée stable. Et ce travail passe par des activités très en amont.

Quelle vision pour demain ?

Je suis optimiste, mais au-delà de ça, je suis convaincu que le monde de la tech’ ne peut plus exister sans les femmes, et de manière générale sans toutes nos diversités. L’ère digitale que nous sommes en train de construire est celle de l’omniprésence de la technologie dans tous les métiers. Même des métiers «historiques» comme le retail, que j’ai pu découvrir dans d’autres expériences, ont pris conscience que l’IT avait pénétré leur cœur de business et n’envisagent plus leur avenir sans elle. On ne construira pas un monde technologique POUR tous s’il n’est pas fait PAR tous. Et c’est pour ça que je dis que la tech’ ne pourra pas exister sans les femmes.

À titre plus personnel, pour avoir le plaisir de travailler au quotidien avec Valérie, notre Leader e.Voyageurs Technologies, je constate aussi que les femmes amènent une vision et un management différents. Loin des clichés sur le management un peu « testostéroné » des années 80, je découvre un leadership du collectif qui associe performance et bienveillance, assertivité et consensus, collectif et individu. Est-ce vraiment lié à son genre ou est-ce plutôt sa personnalité ? Je ne saurais pas le dire et au final peu importe, ça ne fait qu’illustrer à quel point la diversité en entreprise ouvre le chemin des possibles. Et c’est cela, pour moi, le vrai chemin de l’innovation et de l’avenir.

 

Solidarité femmes-hommes

 

Toutes les interviews


(1) décrit par Monique Haicault en 1983 et popularisé récemment dans une BD de l’artiste Emma en 2017

(2) www.kicklox.com


Partager cet article

Nombre de "j'aime" pour l'article #Cyril : la Tech' n'existe pas sans les femmes. Ajoutez un "j'aime".


Soyez le premier à contribuer !

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Nous avons sélectionné pour vous