Rencontre avec Nordwin et Fabien, craftsmen

Très en vogue, la notion de « software craftsmanship » - ou en français « artisanat du logiciel» - fait sensation dans le monde des développeurs. Mais c’est quoi, au juste, l’artisanat du logiciel ? Nordwin et Fabien, nos deux développeurs experts en la matière, décortiquent pour vous cette tendance… En se prêtant à un jeu de « vrai ou faux » !

Vrai ou faux ?

Le « software craftsmanship » ou « artisanat du logiciel », c’est travailler une séquence informatique tel un artisan pour tendre vers quelque chose de beau.

FAUX - Le « software craftsmanship », c’est beaucoup de savoir-faire mais il n’est pas question faire du beau. Ce qui nous importe en tant que développeurs, c’est un code bien conçu et fonctionnel. Le « software craftsmanship » est en fait un état d’esprit qui demande aux développeurs de perpétuellement se questionner sur la méthode employée, pour réaliser un code simple et maintenable, sans perdre de vue l’objectif à atteindre.

« Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que nous choisissons de travailler en mode « software craftsmanship » pour être à la fois plus rapides et efficaces, l’objectif final étant de développer nos produits de manière qualitative et ainsi satisfaire… le client ! »

Nordwin Hoff, Ingénieur études et développements @Usine digitale e.Voyageurs SNCF

Le « software craftsmanship » repose sur une pluralité de méthodes.

VRAI - Il s’agit d’un état d’esprit que nous pouvons appliquer selon plusieurs méthodes de travail. Nos équipes peuvent être amenées à utiliser celle du TDD (Test Driven Development) qui consiste en la rédaction systématique de tests, avant d’écrire le code source d’un logiciel, en micro-itération. Il y a aussi le « coding dojo », une instance de réunion particulière pensée pour résoudre collectivement un défi de programmation, et échanger sur la manière d’y parvenir.

Il en existe beaucoup d’autres, mais il y a surtout 4 grand principes à respecter ! Ces principes sont tirés de ceux l’agilité dans laquelle le « software craftsmanship » plante ses racines.


Les 4 principes du software craftsmanship en infographie

 

L’agilité, c’est quelque chose de simple à atteindre.

FAUX - L’agilité repose sur des principes très simple mais sa mise en œuvre est parfois complexe, dans le sens où les équipes doivent faire l'effort de l’accueillir comme un nouvel état d’esprit plutôt qu’une nouvelle méthode de travail. C’est plutôt un travail de longue haleine, qui doit se réaliser chaque jour.

Qu’est-ce que l’agilité ?

Le « software craftsmanship » est réservé à des initiés.

FAUX - Le « software craftsmanship » est à la portée de tous les développeurs et n’est aucunement élitiste. Sa base, c'est la coopération des équipes de développeurs et des équipes métiers, ainsi que le partage des bonnes pratiques comme de l’information.

« Nous encourageons notre entourage à adopter cet état d’esprit autant que possible ! C’est grâce au partage que le « software craftsmanship » peut évoluer et être appliqué dans le bon sens. Ce que je recommande le plus, c’est donc de rapprocher les équipes pour faciliter les échanges. »

Fabien Hiegel, Concepteur-développeur @Usine digitale e.Voyageurs SNCF

Un grand merci à Fabien et Nordwin pour cet éclairage. Alors, tous au craftsmanship ?

Le métier de développeur


Partager cet article

Nombre de "j'aime" pour l'article Le software craftsmanship expliqué par nos deux experts . Ajoutez un "j'aime".


Soyez le premier à contribuer !

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Nous avons sélectionné pour vous