Les métiers de la Tech' sont faiblement pourvus de femmes en France : on constate une stagnation, voire un recul avec une baisse de 6% de femmes diplômées dans la Tech' entre 2013 et 2017*. Qu'en pensent nos équipes e.Voyageurs SNCF ? Coup de projecteur sur des femmes et des hommes 100% Tech' à l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes.

Rencontre avec Stéphan Boulinguez, Responsable Suivi de Prod

Je suis fier de faire partie d’une entreprise où cette démarche n’est pas un effet de mode mais de réelles valeurs, ancrées dans notre ADN.

Stephan_BOULINGUEZ

Que représente pour toi la Journée Internationale des Droits des Femmes ?

Pour moi, l’équité Femme/Homme, c’est respecter les droits de tou.te.s, droits censés être inaliénables. Or, pour le peu qu’on y prête un minimum d’attention, on se rend compte que notre quotidien est rempli de différenciation et de ségrégation. Certaines, ancrées culturellement, sont mêmes tombées dans l’inconscient collectif : une partie des femmes elles-mêmes a fini par croire certaines différences de traitement comme étant « la norme », alors certains hommes concernés ne sont pas prêts à en faire le constat.

Cela se ressent dès la petite enfance, où nos comportements sont parfois inconsciemment « genrés » : « ça c’est pour les filles, ça pour les garçons »… mais aussi plus tard, au collège et au lycée, alors qu’il s’agit d’orientation professionnelle ! Il y a donc encore un long chemin avant qu’on puisse atteindre cette véritable équité, et cela passe aussi par l’éducation. La nouvelle génération est déjà plus au fait de ces sujets, et c’est rassurant.

La Journée Internationale des Droits des Femmes est pour moi une journée collective, où l’on se permet de marquer un peu plus les consciences sur des sujets qui concernent tout le monde, pas seulement des mouvements localisés et dilués dans le temps. Cependant, il faudrait faire en sorte que cela devienne un non-événement pour les générations à venir… Dans le sens où il n’y aura plus de sujet, et une parfaite équité, bien entendu !

 

Parité

Je n’aime pas employer le terme de mode pour les entreprises et j’espère que la prise de conscience est mondiale. Malheureusement, des exemples très récents nous montrent que notre pays n’est pas le plus actif à ce sujet quand on débat encore de ce sujet dans des faits d’actualité. Pour cela, je suis fier de faire entendre ma voix dans une entreprise où cette démarche n’est pas un effet de mode mais de réelles valeurs, ancrées dans notre ADN, même si nous pouvons encore et toujours nous améliorer.

 

e.Voyageurs SNCF et l’inclusion, qu’en penses-tu ?

Je n’aime pas les comparaisons qui permettent d’affirmer qu’e.Voyageurs SNCF est meilleure que les autres entreprises sur les questions d’inclusion et de mixité. Ces sujets sont traités différemment selon les entreprises, leur culture, leur raison d’être. Cependant on peut effectivement affirmer que notre entreprise fait des efforts visibles à ce sujet, et ne s’endort pas sur ses premiers acquis.

Vous me posiez aussi la question « Quels sont les avantages à recruter des femmes dans ces métiers plutôt représentés par des hommes ? » : cela montre bien que le sujet est ancré dans nos cultures ! Bien sûr, il y a un énorme avantage à recruter des femmes dans un milieu dit d’hommes, pour la diversité qui est source de plus grande créativité, mais aussi pour être plus en phase avec notre société, et donc avec nos clients. Cependant, la mixité et la diversité ne s’arrêtent pas là, et tous les efforts faits en ce sens sont à encourager !

Pour apporter un peu de théorie dans la discussion, je dirais que la diversité est une composante clé pour faire face aux perturbations et changements vécus par les systèmes complexes, comme l’est une entreprise. On évite ainsi le phénomène « équipe de robots », dans lesquelles chacun fonctionne plus ou moins de la même manière, avec les mêmes valeurs, les mêmes croyances, et réagit donc de la même façon à un événement. Cela peut nuire aux changements, à la transformation, et donc à la survie du système lui-même.

 

Visuel diversité itv

Le fait qu’e.Voyageurs Technologies ait une Directrice à sa tête, après avoir eu un Directeur, ne change rien, à mon sens. Cependant, cela envoie un signal également fort à l’entreprise, à ses clients, et à ses pairs pour accompagner les démarches d’e.Voyageurs.

Optimiste ou pessimiste quant au futur ?

Je ne suis pas particulièrement pessimiste quant au futur des femmes dans le monde de la tech’ et j’ai envie d’y croire. A mon échelle, je continuerai de construire mon environnement dans ce sens, mais nous avons encore beaucoup à faire pour y arriver de manière collective.

Les entreprises ont un rôle important à jouer pour changer la donne, et comme dit précédemment, une partie de la culture collective est fautive. Plus nous mettrons en évidence ces évolutions, plus cela nous permettra de montrer à celles qui doutent que c’est possible, et à ceux qui n’y croient pas qu’ils se trompent. Et qui sait, bientôt, nous n’aurons peut-être plus à donner notre avis sur le sujet, et encore moins en tant qu’homme ;-)

Toutes les interviews


* Etude Global Contact, publiée le 13 novembre 2019


Partager cet article

Nombre de "j'aime" pour l'article #Stéphan : il faut changer la norme. Ajoutez un "j'aime".


Soyez le premier à contribuer !

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

Nous avons sélectionné pour vous