Menu
vivaheader.jpg

Les tendances VivaTech 2018 by OUI.sncf

370 vuescommentaires
ProfilauteurparEtienne Viana & Mélanie Jeanneret
11 juin 2018
Du 24 au 26 mai OUI.sncf participait à VivaTech, le salon dédié à l’innovation tech. Avec plus de 2000 exposants, 23 labs, des start-ups à gogo, des CEO de renom et des nouveautés à en perdre la tête: on vous l’accorde, ce n’est pas facile d’en extraire la substantifique moelle. Heureusement, notre équipe innovation vous propose ici son résumé de tendances!

L’éthique au cœur de la tech

 

#TechforGood
La veille du salon VivaTech, le sommet #TechforGood réunissait à l’Elysée une soixantaine d’acteurs majeurs de la Tech ayant pour but d’œuvrer au bien commun. Un événement qui nous a semblé pour le moins annonciateur de l’une des grandes couleurs du salon VivaTech : sa dimension éthique !

 

#PositiveImpact
À travers les stands des grandes entreprises, ceux des start-ups, mais aussi dans de nombreuses conférences, les initiatives ayant un impact positif ont été largement défendues sur le salon. Pour ne rien manquer de ces projets, nous nous sommes laissés guider par le plan #PositiveImpact, spécialement édité pour l’occasion. Dès le premier jour du salon, #PositiveImpact a été le 2e hashtag le plus utilisé !

 

#RGPD
Le sujet de la protection des données était un incontournable du salon. Et pour cause : le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en application le 25 mai dernier. Qwant, le champion français des moteurs de recherche et habitué de la question, était présent pour rappeler les principes du règlement et la protection de notre vie privée sur internet.

 

Le travail de demain 

 

Nous avons été à la rencontre de nombreuses startups RH et acteurs proposant des innovations managériales comme Jubiwee, eLamp, Datakeen, Beekast et Klaxoon. Autant d’acteurs ayant imaginé des technologies visant à accompagner le bien-être des collaborateurs, simplifier l’identification et l’évolution des compétences ou bien traiter les données RH des entreprises. Nous avons même eu la chance de tester – et approuver - certains équipements, comme ce cocon pour faire la sieste au bureau par Nap&Up et cette ebulle connectée et immersive pour travailler au calme !

 

Du côté des grands groupes, c’est la transformation digitale et la mise en place de nouveaux outils collaboratifs qui étaient à l’honneur : Microsoft et Publicis ont présenté la plateforme Marcel, basée sur l’intelligence artificielle et le machine learning permettant aux collaborateurs de mieux se connecter, interagir et collaborer à travers le monde.
 

L’ère de l’assistance conversationnelle

 

Chez OUI.sncf, nous sommes convaincus du caractère incontournable des technologies conversationnelles. Un sujet qui a aussi fait l’unanimité parmi les participants dans le salon ! Après l’annonce sur la scène principale de la nouvelle IA de Microsoft et Publicis, de multiples start-ups ont pu faire valoir leurs innovations en la matière. Entre détection des émotions sur la voix par Empath, biométrie vocale par VoiceVault et analyse statistique de conversations avec un chatbot par Dashbot, le sujet ne manque pas de potentiel : l’ère de l’assistance conversationnelle écrite et vocale n’est plus très loin !


 

 

Des cartes géographiques toujours plus connectées

 

Parmi les start-ups présentes dans le salon, nous avons déniché beaucoup de pépites spécialisées en cartographie. Cartes d’intérieur avec Mapwize - qui a d’ailleurs réalisé le plan de l’appli VivaTech - cartes connectées et intelligentes avec Wemap, et même plan enrichi avec de la réalité augmentée présenté par Blippar

 

Notre coup de cœur va à la solution de réalité augmentée de la startup Bear, qui a développé un cas d’usage intéressant pour la RATP :  directement sur votre smartphone, aux différents arrêts de bus, ouvrez un plan de la ligne enrichi avec de l’information en temps réel, mentionnant par exemple l’arrivée du prochains bus ou les incidents de circulation en cours. Très pratique et déjà en expérimentation sur une ligne de bus parisienne !
Le GPS classique de nos smartphones sera bientôt à mettre au placard avec les cartes Michelin papiers des grands-parents (et des parents)…
 

 

 

L’incontournable réalité virtuelle

 

La réalité virtuelle, championne des salons tech depuis quelques années, était bien sûr de la partie à VivaTech. Notre coup de cœur ? La visite de l’intérieur d’une pyramide de 70 m2 proposée par l’espace Emissive. En groupe et libres de mouvements, des avatars matérialisaient nos amis et reflétaient leurs déplacements du monde réel dans le monde virtuel. Tout un concentré de technologies a rendu possible cette visite : casques Oculus, ordinateurs portés dans le dos, capteurs tout autour du périmètre pour saisir la complexité de nos déplacements. Et ça… c’était plutôt impressionnant !

 

Chez OUI.sncf, on imagine facilement l’application d’une telle technologie dans le domaine du tourisme. Timescope se l’est par exemple appropriée avec une machine à remonter le temps dont la promesse est de vous faire revivre le passé de sites historiques. Basile, Directeur Général de Timescope, s’est même prêté au jeu de l’interview décalée sur la VR et la RA.
 

 
On a parlé du futur de la réalité virtuelle avec le CEO de Timescope à Viva Technology

On a parlé du futur de la réalité virtuelle avec le CEO de Timescope à Viva Technology

Posted by Ulyces on Friday, May 25, 2018

 

Des robots évolués

 

Des robots, il y en avait également cette année, mais pas ceux que nous attendions le plus. Exit Atlas et SpotMini, les stars de Boston Dynamics : à la place, ce sont les petits robots made in France & Japan de Softbank Robotics, Nao et Pepper, qui faisaient le show.

 

Nous avons retrouvé inMoov, le robot créé par le français Gael Langevin. Ce petit chef d’œuvre de l’open source est un extra-terrestre dans le monde de la robotique. Ses particularités : il est reproductible à l’aide d’une imprimante 3D, d’une liste de composants électroniques et dispose d’une intelligence en perpétuelle évolution grâce à sa communauté de passionnés. Si vous voulez construire le vôtre : suivez le guide ! 

 

Cela vous inspire ? Nous aussi. Surtout après avoir testé l’exosquelette SNCF, qui apaise les maux de dos. 
 

 

Des drones dans l’air

 

Une volière à drones : c’est ce que nous avons trouvé tout au bout du fameux « Hall of Tech ». Dans cet espace atypique, des drones de toutes formes exécutent leurs tours et rivalisent d’agilité. Lorsque nous les mettons à l’épreuve, l’un montre sa capacité à rester stable face à des vents violents, l’autre, protégé par une structure sphérique, est capable de rouler et voler à travers un petit parcours.

 

En plus d’être dédié au loisir ou aux tâches professionnelles pour la capture et l’analyse d’image, le drone devient un objet de spectacle. Nous avons en tête la chorégraphie faite par plus de deux cents drones au CES cette année : à quand la même chose en France ?

 

Enfin, nous avons retrouvé la crème de tous les drones dans le Lab Airbus. Sa seule présence, sans démonstration, suffisait à faire le show :  le Pop.UP Next, capable de soulever une voiture pour la rendre volante.
 

 

 

La nouvelle mobilité

 

Après le Pop.UP Next, place aux SeaBubble, des taxis-bateaux plutôt luxueux qui donnent l’impression de bulles qui surfent au ras de l’eau. Nous sommes impatients de pouvoir le tester dans des conditions réelles sur la Seine ! Ils étaient d’ailleurs à la vente pour la modique somme de 140 000€.

 

De manière plus terre-à-terre, la mobilité de demain passe aussi par des vélos connectés. Les équipes innovation du Groupe La Poste (entreprise la plus visible sur Twitter lors du salon) présentaient ainsi « Le Vélo », un vélo électrique et malin. Keolis a imaginé une navette autonome Navya, électrique et sans chauffeur. Vous rêvez de l’essayer ? C’est possible ! Elle se balade actuellement sur le parvis de la Défense, tout près de nos bureaux.

 

La nouvelle mobilité du quotidien sera aussi et surtout fluidifiée et simplifiée par des avancées technologiques, comme celles annoncées par la SNCF et la RATP pour l’automne avec l’expérimentation de la technologie NFC auprès des utilisateurs franciliens. Les voyageurs pourront tester l’achat et le chargement de carnets de tickets et forfaits Navigo directement via leur Smartphone.


 

 

L’IT de demain

 

Le Lab d’IBM nous a permis de tester une maquette d’ordinateur quantique, l’un de ces ordinateurs à la puissance de calcul infinie !

 

 

Dans le Lab HP, nous avons eu un coup de cœur pour la start-up Immersion 4 et sa solution de Green IT avec un refroidissement des machines dans une huile immersive qui pourrait permettre de réduire de 30% la consommation énergétique des data centers. 
 

 Un petit peu de Blockchain

 

La blockchain est restée relativement peu présente sur ce salon, bien que de nombreuses entreprises commencent à se pencher sur le sujet et en questionnent les usages.

 

Alors non, la blockchain n’est pas que de la crypto-monnaie : le Blockchain Wall d’IBM nous a par exemple présenté le fonctionnement et l’intérêt de cette technologie dans la traçabilité des grains de café, de la récolte jusqu’à la consommation. Le tout de manière ludique. 

 

Blockchain Partner a été invité sur le Lab SNCF en réponse à notre challenge blockchain. Nous avons testé Antoine sur le sujet, voyez plutôt :
 

 
On a parlé du futur de la blockchain avec le cofondateur de Blockchain Partner

On a parlé du futur de la blockchain avec le cofondateur de Blockchain Partner ⛓️🔒

Posted by Ulyces on Sunday, May 27, 2018

 

Et nous là-dedans ?

 

Cette édition de VivaTech a été l’occasion pour OUI.sncf de lancer ses premiers podcasts en partenariat avec Ulyces : 4 épisodes de « Future Talks, le podcast OUI.sncf by Ulyces » autour de sujets tech et inno sont déjà disponibles ! Vous pouvez les écouter juste ici.

 

Nous sommes fiers d’avoir participé à cet événement en exposant toutes les innovations de OUI.sncf et SNCF en grand sur le lab SNCF ! Des innovations qui ne sont pas passées inaperçues, puisque SNCF a fini dans le top 3 des marques les plus influentes lors de cette édition 2018 de VivaTech. 

 

Nous n’avons plus qu’à vous donner rendez-vous l’année prochaine, pour une nouvelle édition qu’on espère aussi riche ! 
 

PARTAGEZ CET ARTICLE !